Rechercher
  • Pierre Sedze

Journaliste-conférencier au Sommet de l'Elevage de Clermont-Ferrand

Le Sommet de l'Elevage de Clermont-Ferrand est le plus grand salon professionnel européen agricole. Un rendez-vous incontournable en présence de 1500 exposants et 105 000 visiteurs sur trois jours. Organisé du 4 au 7 octobre 2022, j'ai eu le plaisir d'intervenir sur le sujet de la méthanisation à l'occasion de deux conférences.


L’histoire de la méthanisation débute en 1776 avec la découverte du méthane par Alessandro Volta. Ce comte et savant italien identifie dans les bulles de gaz émises par les vases en putréfaction du lac Maggiore, l’existence de « gaz hydrogène carboné »

Vous l’avez compris, la méthanisation, ce n’est pas nouveau en tant que technique mais encore fallait-il la développer et créer une filière. Je vous propose d’avancer dans le temps et parcourir la précédente décennie, qui a vu l’éclosion de la filière en France.


L’état des lieux de la méthanisation en France est le suivant. Au 1er janvier 2022, le territoire métropolitain français comptait 1308 unités de méthanisation dont 371 en injection (biogaz épuré) et 759 en cogénération (transforme le biogaz en électricité et en chaleur).

Au 30 juin 2022, 71 nouveaux sites d’injection de biométhane ont été mis en service, ce qui porte le nombre de site en injection à 442 pour une production de 7,6 TWh/an soit l’équivalent de la consommation annuelle de plus de 1,9 millions de logements neufs.


Ces résultats prometteurs encouragent les acteurs de la filière et les décideurs à accélérer le développement de l’écosystème avec des objectifs ambitieux pour réduire les gaz à effet de serre. La loi énergie climat du 9 novembre 2019 fixe un objectif de 8 % en 2028 dans les réseaux de gaz renouvelables.


Conférence 1 : la méthanisation et l'élevage font-ils bon ménage ?


Conférence 2 : quelles sont les évolutions technologiques dans la méthanisation ?



3 vues0 commentaire